Aquasphère

Dans Aquasphère le but du jeu est d’obtenir le plus de points de connaissance. Vous avez 4 manches pour prouver votre grandeur!

Le matériel est riche et de bonne qualité.

On retrouve un grand plateau principale puisqu’il représente une station de recherche:

P1250384

Ensuite il y a un quartier général sur lequel on installe au hasard des cartes les différents jetons de programmation:

P1250344

P1250346

Chaque joueur possède un plateau individuel avec ses pions de départ, des robots et des sous-marins:

P1250358

Vous démarrez également la partie avec votre propre laboratoire, qui détermine notamment vos capacités de stockage, mais qui participe aussi au décompte final avec les lettres différentes.

P1250364

L’ensemble des plateaux est richement illustré, mais n’ayez crainte après quelques explications on finit par bien s’y retrouver, car les icônes sont simples, et répétées.

Un tour de jeu est « facile », vous choisissez entre 2 actions et vous la réalisez:

  • Soit programmer un robot.
  • Soit envoyer un robot travailler sur la station.

P1250350

C’est expliqué sur le plateau individuel; on y retrouve également un résumé du comptage des 4 manches, et du comptage final.

Programmer un robot:

Vous déplacez votre ingénieur dans le quartier général, parmi les cases disponibles.

P1250349

On ne peut qu’avancer en suivant les flèches. Si les choix proposés par les jetons de programmation ne vous conviennent pas vous pouvez dépenser 3 marqueurs temps pour programmer le robot à la couleur de votre choix mais une seule fois par manche.

Envoyer un robot travailler:

1° Vous déplacez (ou non) votre scientifique dans la station en payant le coût éventuel entre chaque sas.

2° Vous envoyez votre robot dans la zone centrale en remplaçant le précédent éventuellement déjà là.

3° Vous effectuez l’action de la couleur du robot choisi.

Les actions des robots:

Jaune: vous ramassez les marqueurs temps présents là où vous vous trouvez, dans la limite de votre laboratoire.

P1250377

Bleu: vous posez un sous-marin (sauf s’il y en a déjà un des vôtres), et vous payez le coût indiqué en marqueur temps, alors vous gagnez en point de connaissance le chiffre indiqué au centre de la station.

Vert: vous prenez l’extension de labo, de la zone où vous vous trouvez.

P1250369

Rouge: vous prenez la carte rouge de la zone où vous vous trouvez dans la limite que votre laboratoire vous offre. Les cartes rouges ont des effets permanents, ou uniques (à faire soit immédiatement, soit plus tard).

Noir: Vous prenez les cristaux présents là où vous vous trouvez, dans la limite de votre laboratoire.

P1250374

Violet: Vous attrapez les octopodes et gagnez les points en conséquence.

P1250376

Blanc: Vous programmez un robot de la couleur indiquée.

Le décompte de fin de manche résumé sur votre plateau est bien utile pour calculer votre score. Attention, sur la piste de points il y a des lignes rouges et vous ne pouvez les franchir qu’en payant un cristal noir.

P1250351

Si vous n’en avez pas vous pourrez déprogrammer un robot pour pouvoir passer.

 Je vous conseille tout de même de vous reporter à la règle car quelques précisions supplémentaires sont importantes à prendre en compte.

A la fin des 4 manches, on procède au décompte final, et le gagnant apparaît alors!

J’adore ce jeu pour de multiples raisons:

  • Le matériel est de qualité et en grande nombre.
  • Malgré la quantité d’informations, on se retrouve bien grâce aux couleurs et aux icônes bien placées.
  • Les  possibilités de stratégies et de combos sont très nombreuses et participent au grand renouvellement des parties.
  • Rien n’est joué dans ce jeu: vous pouvez être mené de plus de 30 points en milieu de partie et rattraper cet écart afin de remporter la victoire, car le rythme du jeu s’intensifie dans les dernières manches.
  • Enfin il y a quelques interactions entre les joueurs concernant la disponibilité des cartes, les extensions de laboratoire et les majorités des décomptes intermédiaires, mais rien de très agressif et, ce que j’aime tout particulièrement, il y a toujours un plan B, on est rarement coincé à ne rien pouvoir faire; c’est très appréciable.

C’est donc pour moi un très bon Stefan Feld!

Amusez-vous bien!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s