« Ma rencontre avec Bruno Cathala »

IMAGE Bruno Cathala

Samedi 2 Avril 2016.

Je me dirige avec Tartenpion, Tartenpionnette et deux amis en direction de mon premier festival, « Les 400 Jeux » à Chambéry et l’ambiance dans la voiture est plutôt joyeuse.

On discute de tous les jeux que nous allons pouvoir essayer, et surtout, comme sa venue était annoncée, on se demande si nous aurons la chance de voir Monsieur Cathala, qui est l’auteur (et coauteur) entre autres, des célèbres Mr Jack (avec Ludovic Maublanc), Abyss (avec Charles Chevallier) et dernièrement Five Tribes.

Nous arrivons peu de temps après l’ouverture à 14H, et nous faisons un tour de la salle dans laquelle une cinquantaine de tables accueillaient de nombreux jeux.

Après une partie de Célestia en version surdimensionnée, voici Monsieur Cathala qui s’installe sur la table juste à côté de la notre.

Tout d’abord un peu impressionnée, je l’aborde finalement simplement avec un « Bonjour » et c’est bien ce mot simplement qui définira le reste de la journée !

C’est donc « simplement » mais surtout très gentiment,  qu’il m’accorde une interview , voir ci-dessous.

Dans cette vidéo, Bruno me présente trois nouveaux prototypes ! Rien que ça !

J’étais déjà ravie d’avoir pu recueillir ses confidences, mais la suite est encore plus réjouissante !

Nous avons donc, « simplement » joué aux trois jeux qu’il avait amenés.

Mais avant de vous les décrire, je tiens à vous préciser, et c’est important, qu’il s’agit de prototypes, et donc le matériel et les illustrations ne sont pas tous définitifs (notamment pour Yamataï, qui n’utilisera pas les images que vous voyez dans sa version finale).

Mais cela vous permettra malgré tout, j’en suis certaine, de vous faire une bonne idée sur ces trois nouveautés à venir.

Dice Stars: chez Matagot, avec Ludovic Maublanc.

Ici on retrouve le plaisir du lancer de dés compulsif !

P1260845

14 dés vous attendent à chaque tour, et vous pourrez en piocher 1, 2, ou 3 (souvent le joueur précédent en aura laissé).

Ensuite vous choisissez, soit vous mettez de côté tous les dés d’une même couleur pour remplir  vos colonnes, OU d’une même valeur pour remplir vos lignes, OU ceux avec une étoile pour remplir la grille spéciale des étoiles.

 

Le nombre de dés détermine le nombre de case à remplir, et ensuite vous en inscrivez le total. A la fin de la partie, on totalise les colonnes, et les lignes. Chaque ligne avec toutes les étoiles cochées sera doublée, avec aucune étoile on garde son score, mais avec une partie des étoiles, et bien c’est zéro !

La fin de partie intervient entre autres,  quand un joueur a rempli sa grille, en vert sur la photo ci-dessus, ce qui peut-être une stratégie pour couper l’herbe sous le pied des autres joueurs en prenant un maximum de dés.

D’autres manoeuvres également se dessinent, comme améliorer vos lignes en ne prenant que les dés de forte valeur… etc

Le sel du jeu réside dans vos choix de remplissage ou de prise de risque,et je vous conseille de surveiller la fin de partie afin de ne pas être trop gourmand(e) en étoiles.

Le joueur avec le score le plus élevé en fin de partie l’emportera !

C’est dingue, non ? Mais où il va chercher tout ça ?

Kingdomino: 2-4 joueurs / à partir de 7 ans / 15 minutes / chez Blue Orange

Il s’agit d’un jeu de pose de dominos dans lequel vous pourrez scorer des points en créant des domaines de différents types de terrain, mais à condition d’y posséder des cabanes. Tout ceci devant tenir dans un carré de 5 par 5 cases.

P1260839

Le sel du jeu est le draft des dominos qui a lieu à chaque début de tour, où vous pourrez certes, choisir les dominos les plus intéressants, avec des huttes par exemple, mais par conséquent jouer en dernier au prochain tour……

P1260840

Le jeu est très simple, fluide,agréable, rapide et tout public.

Yamataï:

Avec Marc Paquien chez Days of Wonder, peut-être pour Cannes 2017 ?…..

Bruno Cathala m’a présenté ce jeu en précisant qu’il pourrait plaire aux joueurs de Five Tribes car on y retrouve quelques similitudes, quelques ressentis, sans en faire un autre Five Tribes,  et je suis plutôt d’accord avec cette idée.

P1260846

Les mouvements sont néanmoins plus modérés dans Yamataï que dans Five Tribes, ce qui permet d’anticiper plus facilement ses prochaines actions.

J’y ai également trouvé des ressemblances avec Burdigala, dans la notion d’entourer des lieux pour construire et marquer des points.

Le thème du jeu nous emmène dans un univers japonais, à travers ces canaux qui nous transportent d’îles en îles dans ce royaume mythique de Yamataï.

Le but du jeu est de marquer le plus de points de prestige, essentiellement en construisant des bâtiments ou de magnifiques palais de différentes valeurs sur les emplacements les plus judicieux.

Avant la construction, il faudra acquérir et placer les bateaux de la bonne couleur, puis défricher les terrains. Ceci vous permettra d’obtenir des personnages qui vous octroieront des avantages supplémentaires, ainsi que des points de victoires en fin de partie.

A chaque tour de jeu vous choisissez une carte avec un ou deux bateaux, ainsi qu’éventuellement un pouvoir à utiliser à n’importe quel moment pendant le tour.

Là aussi, les cartes sont numérotées déterminant le prochain ordre de tour, et celles avec les pouvoirs les plus forts malheureusement vous feront jouer en dernier…..

P1260851

Les règles ne sont pas si difficiles que ça, mais vos choix feront chauffer vos neurones !

Il s’agit d’un gros jeu, avec une rejouabilité importante due au renouvellement des bâtiments, des personnages et des cartes de début de tour.

En tout cas je pense que nous sommes en présence d’un futur très bon jeux; pourquoi me diriez-vous après une seule partie, et bien tout simplement parce que j’ai pris dès le début  beaucoup de plaisir à jouer, même sans en maîtriser tous les aspects et pour moi c’est un excellent signe .

Quelle journée n’est-ce pas ?

J’ai passé mon après-midi à tester les prototypes de Bruno, nous avons discuté du monde du jeu, de la création de jeu et il a même pris le temps de nous conseiller dans la réalisation de nos prototypes.

 » Il y a certaines rencontres qui ne s’oublient pas. »

Ma rencontre avec Bruno Cathala, en ce samedi 2 Avril 2016 restera pour longtemps un très heureux souvenir pour moi, et je le remercie encore très sincèrement !

Amusez-vous bien !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “« Ma rencontre avec Bruno Cathala »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s