« Dungeon Saga »

Voici le compte-rendu de mes parties de « Dungeon Saga »:

Nombre de partie: 3

Nombre de joueurs: 2 et un nécromancien

Durée: moins d’une heure

Première partie: On commence avec un scénario de découverte, en jouant « Orlaf » le barbare humain et « Rordin » le guerrier nain. Il est donc assez court, mais permet de se donner une bonne idée du jeu, et des règles de combat en corps à corps.

p1310819

Deuxième partie: Cette fois on apprend les règles de tir à distance, on découvre deux nouveaux personnages « Danor » le magicien humain et « Madriga » l’elfe patrouilleuse,  et enfin, après avoir ouvert notre première porte le maître du jeu nous dévoile au fur et à mesure les dédales des couloirs suivants.

p1310821

C’est d’ailleurs ce qui m’a beaucoup plu dans ce jeu, n’étant pourtant pas habituée à ce style, le fait de découvrir au fur et à mesure de notre avancée les nouveaux lieux avec leur lot de surprises derrière ces portes.

Troisième partie: Nouvelle partie avec cette fois-ci l’équipe au complet ! Très vite on décide de laisser en second plan « Danor » et « Madriga » car ils sont plus fragiles en défense. « Orlaf » et « Rordin » partent donc à l’assaut des premiers squelettes armés. Mais les squelettes ne sont pas très résistants et on en fait qu’une bouchée, surtout avec les jets de dés de Tartenpion: trois 6 sur cinq dés !

p1310829

On rentre dans la dernière salle, après avoir fouillé notre premier coffre, infestée de zombies qui attaquent en horde; mais c’était sans compter sur « Danor » le magicien qui, posté à l’entrée de la porte, à côté de « Madriga » l’elfe, fait la razzia à distance, avant de laisser entrer « Orlaf » et « Rordin » qui finissent d’achever nos ennemis en beauté. Même la table ne résiste pas !

SYNTHESE:

L’installation de chaque scénario me parait un peu longue, mais c’est normal pour ce type de jeu, riche en matériel.

Les figurines sont très belles, et même si elles ne sont pas peintes; c’est bien d’avoir déjà un peu de couleur pour différencier les ennemis des compagnons.

J’aime aussi les accessoires nombreux: portes de différentes tailles, là aussi déjà marrons, ce qui donne l’aspect du bois dès le début, coffres, pupitres, tonneaux, puits, bibliothèques, tables….etc

Le thème est immersif, et on s’imagine bien dans ces couloirs ou ces salles menaçantes avec leurs tas d’ossements.

J’aime beaucoup le fait de découvrir les lieux au fur et à mesure, ça apporte un vrai suspense.

On avance pas à pas, ne sachant jamais ce qui se trouvera derrière les portes.

Ne jamais tourner le dos à l’ennemi !

Il faut bien se concerter pour savoir qui agit en premier, car les conséquences peuvent ne pas être les mêmes selon l’ordre choisi. Le jeu est assez tactique !

C’est la première fois que je joue à un jeu d’affrontement comme celui-ci, et j’avoue avoir réellement apprécié.

Alors est-ce du au fait que les premiers combats n’étaient pas très difficiles à remporter face à des squelettes bien peu résistants ? Il faudra que je continue avec les scénarios suivants pour le savoir.

Je remercie notre maître du jeu qui nous a bien initié à ce nouveau genre !

p1310836

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s